Le coin d'histoire locale

"Mont-Saint-Guibert en ce temps-là". "Pêle-mêle historique" et plus ....

 

L'Institut de Sociologie Solvay a publié deux documents consacrés à Mont-St-Guibert.

Ces ouvrages de 1955 (voir bibliographie générale) et 1958 ne sont plus disponibles depuis longtemps.

Les n°15 et 16 en sont des copies (avec autorisation).

Le premier concerne la géographie, l'histoire et la démographie (Déc 2016)

Le second est centré sur la profession (Fév 2017)..

 

Les “pêle-mêle” n°10, 11 et 12 s’inscrivent dans la ligne du devoir de mémoire.

 

Le “pêle-mêle” n°10 s’intéresse principalement aux Résistants guibertins durant la guerre 40-45. Il est constitué de sept sections
...suite...

On y croisera d’abord Simone VILLERS, morte en déportation. Elle s’était engagée dans la Résistance pour “venger” son frère Robert tué lors des combats de la Lys en mai 1940. L’école “Le Bon Départ” parraine la stèle Simone Villers apposée sur sa maison natale juste en face de l’école. Dans le présent chapitre, un large écho est fait à cette initiative citoyenne.
La liste des sabotages effectués par des Guibertins est publiée dans la seconde section. Y ont pris notamment part: Marcel DURY (époux de Renée TRICOT), Georges THOMAS, Osée COLLART (époux de Julia LIONNET), Eugène DEFAYS (époux de Madeleine VOETS), Edgar MIRLON (époux de Jeanne BIDOUL), Louis DEMONTY (époux de Jeanne DELSART), Mademoiselle BARRE, etc…
Georges THOMAS sera accusé d’être un “gangster de la Résistance”. Plusieurs articles de journaux de 1949 l’accuseront d’être le chef d’un gang coupable d’actes de banditisme, d’assassinats de patriotes, …. Son procès finira par l’innocenter. Plusieurs ouvrages consacrés à la Résistance ne font aucune allusion à de telles dérives Les archives de Julia LIONNET nous fournissent plusieurs photos d’Osée COLLART et d’autres Résistants, prises à Mont-Saint-Guibert. Julia nous conte également le périple de son frère, le soldat Roger LIONNET fait prisonnier, et qui ne reviendra à Hévillers que le 09 mai 1945. Roger, né le 06 décembre 1919 à Hévillers, y vit toujours paisiblement dans sa maison. Les albums de Julia LIONNET permettent de largement illustrer cette biographie. Mais nous en avons aussi extrait des photos des Résistants lors des funérailles d’Hervé MARCHAL et, même, celle de l’atterissage forcé d’un B17 à la limite de Corbais, en 1945.
Omer MARCHAL nous a laissé un document de quatre pages relatant les événements dans lesquels son Papa Hervé fut impliqué durant la guerre. Ces quatre pages ont été retranscrites à l’identique. Le document est illustré par l’arrivée d’un char américain sur la Grand’Place de Mont-Saint-Guibert.
Monique MARCHAL, fille de Hervé, évoque des faits  de la guerre 40-44, et bien évidemment la mort tragique de son Papa. Des photos inédites illustrent ses propos: Notamment, la croix à l’endroit même où Hervé fut assassiné, l’ancienne Poste où ils habitaient, l’inauguration du monument rue Saint-Jean, …
La dernière section est consacrée à Antoinette LEGRAIN, Résistante, et à son mari Robert SLABBAERT, Militaire. Les nombreuses activités de Résistante d’Antoinette lui vaudront d’être arrêtée le 04 juillet 1944. Elle passera par trois camps de concentration en Allemagne. Extrêmement affaiblie par les conditions subies, elle ne devra son salut qu’à l’aide de deux co-détenues, dont une dame de Beaurieux. Rentrée à Mont-Saint-Guibert, elle était méconnaissable.

Le numéro 11 dans la série “Mont-Saint-Guibert en ce temps-là” est consacré à la guerre 1940-1945, il s’intéresse essentiellement aux Prisonniers.
En voici le sommaire:

1. Le prisonnier Marcel LEGRAIN
2. Le prisonnier Henri LEGRAIN 3. Lettres aux prisonniers de guerre Albert BARBIAU, Marcel CASSE et Albert FERGLOUTE
4. Eugène, Alphonse et Charles EVERARTS de VELP durant la guerre 40-45
5. Du 10 au 16 mai 1940, le récit d’Hervé MARCHAL
6. Des soldats allemands à Mont-Saint-Guibert en 1914, 1915 et 1944
7. Galas au profit des prisonniers de guerre en 1942, 1943 et 1944
8. Albert STAINIER, héros guibertin oublié, fusillé le 02 avril 1942.

 

 

Le 26 juillet 2016, une stèle a été inaugurée au cimetière de Mont-Saint-Guibert à la mémoire de Désiré DUFRASNE, fusillé par les Allemands le 26 juillet 1916. La Commune de Mont-Saint-Guibert, soucieuse du devoir de mémoire, a ainsi fait sortir de l’oubli ce héros guibertin. “Mont-Saint-Guibert en ce temps-là” n°12 est entièrement consacré à Désiré DUFRASNE. Vous trouverez en annexe son contenu: le cahier que Désiré a rédigé en prison, et pas moins de 12 annexes.

 


Pour ce premier "Pêle-mêle", la plupart des sujets concernent la guerre 40-45: La destruction et la reconstruction du pont des Trois Burettes et de celui de la Fosse, La libération de Mont-Saint-Guibert, l'assassinat d'Hervé MARCHAL, le retour de prisonniers, l'hébergement de soldats anglais, l'enlèvement des cloches par les Allemands à Mont-Saint-Guibert et à Hévillers, le portrait de résistants et... le secret de Gilberte !


Le second s'intéresse au couple Marcel DURY - Renée TRICOT. Marcel fut un Résistant durant la guerre 40-45. Quant à Renée, elle a tenu le Café des Pêcheurs à la Fosse de 1951 à 1997: la pêche, la pétanque, les Fossis, les Vis Tchapias, la fête à la Fosse, les farces... et même les Schtroumpfs (oui, oui, Renée est famille avec l'épouse de PEYO !).

 

Ce troisième opus est consacré principalement à Edgar MIRLON: son exode en France en mai 1940, la"résurrection" du Perron, les armoiries communales.

L'ouvrage concerne également le bourgmestre Adelin COSSE, les sculpteurs LABAR et LAURENT, l'école des Sœurs de 1887 à 1981

 

L'auteur raconte: "Un Guibertin, croisé à la Librairie de la Gare, m’a suggéré de rassembler les divers articles de La Mémoire de Chastre (LMDC) consacré à Mont-Saint-Guibert en un seul document. C’est vrai qu’un article d’un numéro de LMDC peut intéresser mais pas les autres. Aussi le pêle-mêle n°4 reprend sa suggestion (+ Nil).

Ce cinquième pêle-mêle historique est consacré à deux personnalités qui se sont illustrées durant la guerre 40-45.


Roger THEVENIN, un soldat français, né le 06 août 1914, combattit dans le "chemin creux" à Hévillers en mai 1940.


André MESKENS, soldat belge, est né le 23 janvier 1921. Il a raconté ses souvenirs de guerre à la fin de celle-ci, en 1944 et 1945.


“Mont-Saint-Guibert en ce temps-là n°6” est consacré entièrement à François DELVAUX, sculpteur guibertin, dont nous croisons sans doute régulièrement l’une ou l’autre œuvre sans le savoir.


Publié le lundi 14 septembre 2015

 


Dans ce n° 7, Marie-José RENARD nous décrit principalement sa vie d’enseignante et de résistante durant la guerre 40-45.  Agée aujourd’hui (2015) de 96 ans, elle vit (depuis 1947) à Roubaix en France, et revient encore régulièrement dans la cité guibertine.

 

Qui se souvient encore de la chapelle érigée avenue des Genêts ? Elle fut utilisée une vingtaine d'années dans les années 60 et 70. Pourquoi a-t-elle vu le jour ? Pourquoi fut-elle désacralisée ? Les archives de la paroisse Sainte-Gertrude à Hévillers nous fournissent de nombreux éléments de réponse.

C'est l'objet de ce n°8 de Mont-Saint-Guibert en ce temps-là.

 


En dehors de la série "Mont-Saint-Guibert en ce temps-là", cette publication concerne La chapelle Saint-Sang de miracle jadis située dans l'étroit sentier reliant la rue de la Fosse à la rue de la Station. Deux pièces ont pu être sauvées. Elles se trouvent maintenant dans l'église de Mont-Saint-Guibert.

 

Ces publications sont disponibles à la Librairie de la Gare, où l'on trouvera dans le coin "Histoire locale" d'autres publications concernant Mont-Saint-Guibert: A la découverte d'Hévillers, Corbais 1910-2010, Histoire de Corbais, Toponymie KUMPS de Mont-Saint-Guibert avec carte (53 x 38 cm), etc...

Cliquez sur la flèche pour démarrer la chanson ou sur les deux barres verticales pour mettre en pause.

Prochaine Activité

 

11 et 12 novembre

Bois des Rêves

 

Art'mistice

 

Plus de 80 Artistes et Artisans vous présentent leurs créations

 

Contact

Alain DAIX

13 rue des Ecoles

1435 MontSt Guibert

010/65.82.43

daix.alain@gmail.com

 

 

Elle est vite devenue la mascotte du site même si personne n'a encore trouvé de qui il s'agissait.

 

Partagez le site